Lauréats 2017

Découvrez tous les lauréats du Prix de Maïeutique

Katrien BEECKMAN

Programme psychosocial pour les femmes enceintes vulnérables, implications pour la pratique

Contexte :

Les soins prénatals sont importants dans le cadre de la prévention des issues défavorables pouvant compliquer la grossesse.  Un trajet de soins inadéquat est associé à un risque élevé de prématurité et de petit poids de naissance. Différentes études ont montré précédemment,  une association entre vulnérabilité sociale et  trajet de  soins prénatals sous-optimal incluant la réalisation moins fréquente d'examens nécessaires telle que l'échographie de dépistage des anomalies chromosomiques au 1er trimestre de la grossesse. Dans une étude de cohorte effectuée récemment à Bruxelles, nous avons recherché les déterminants individuels associés à l'utilisation des soins prénatals. Cette étude a montré que lorsque toutes les variables sont contrôlées, ce sont surtout les femmes originaires du Maghreb ainsi que celles avec un bas niveau de formation qui sont les plus à risque d'avoir un trajet de soins inadéquat comparés aux autres groupes (adj OR 0.58 (CI 0.37-0.92) en 0.38 (CI 0.22-0.66), respectivement). Seulement 38.7%  des femmes sans diplôme d'étude supérieure et 28% des femmes originaires du Maghreb ont eu un trajet de soins prénatals optimal. Les pourcentages de femmes avec diplôme d'étude supérieure ou d'origine non-Maghrebine étaient respectivement 55.2% et 55%.

 

Objectif :

Le but de ce projet est de réaliser une étude prospective observationnelle permettant d'évaluer, chez les patientes socialement défavorisées, les effets d’un programme de soutien psycho-social rajouté au trajet de soins préexistant. Ce programme spécifique consiste en  4 visites supplémentaires:  chez la sage-femme et l’infirmières sociale de Kind en Gezin, ainsi qu'une visite à domicile. Le soutien psycho-social additionnel  assure une position centrale pour la patiente  avec une attention particulière pour la dyade mère-enfant. Cette approche constitue une tentative pour minimiser les obstacles entre la patiente et  les soins disponibles. Les patientes reçoivent une information personnalisée dans le but de favoriser un trajet de soins optimal tout en  réduisant le stress perçu. De plus, un soutien pour les tâches administratives associées est également proposé.

Nous allons évaluer si ce programme de soutien psycho-social rajouté au suivi médical, a un effet sur (1) le bon déroulement d'un trajet de soins prénatals adéquat, (2) le développement d'un réseau social de meilleure qualité, (3) une diminution du stress psychosocial ressenti  ou de l'incidence de dépression secondaire. Ces effets seront étudiés chez les femmes vulnérables qui ont suivi le programme et comparés ensuite avec les femmes qui ont choisi de ne pas bénéficier de ce soutien. Nous évaluerons également les effets de ce programme spécifique sur le déroulement de l'accouchement.

 

Equipe de soignants : Zeynep Almaci, Ann Linster, Ann Van Breedam,  An Spinnoy, Katelijne De Koster, Dr Monika Laubach, Prof dr Leonardo Gucciardo en Prof dr Katrien Beeckman

Nursing and Midwifery research group, UZ Brussel, Vrije Universiteit Brussel